Le bilan zéro déchet dans ma cuisine

Galerie

Nos poubelles sont devenus une des catastrophes écologiques de ce siècle, elles débordent de papier, de plastique, de vêtements et de déchets ménagers en tout genre. Nous avons pris l’habitude de consommer et jeter sans vraiment de considération pour celles-ci, qui grossissent à vue d’oeil…Je ne suis pas une pro du zéro déchet, j’ai encore des lacunes, mais tous les jours j’essaye de faire mieux que le précédent, tout ça en embarquant ma fille et mon conjoint dans cette aventure (même si parfois des réticences se font sentir).

Le cake vaisselle (article ici)

Ecologique, économique, efficace, ce nettoyant vaisselle zéro déchet en a converti plus d’un, ma belle mère en est fan. Multi usages, ma soeur l’utilise également pour retirer les traces de crayon et stylo sur les murs. Avec un joli contenant, ça peut faire un excellent cadeau de Noël.

Mes charlottes à plats / Bee wrap

Que j’aime appeler aussi communément mes capotes à bol…elles sont faites main par ma belle mère, échange de bons procédés, une charlotte contre un cake vaisselle 😉 J’ai acheté du tissu laminé, je lui ai donné mes plats / saladiers… et hop chaque plat a trouvé sa charlotte. Mister Lov’ est un peu un fou d’alu et de film plastique, il lui faut un temps d’adaptation mais franchement le côté pratique de la chose est indéniable (et c’est trop beau dans le frigo). Ca faisait un moment que je cherchais une solutions pour mes plats à tarte, donc là c’est juste idéal… Si vous n’avez pas de belle mère couturière, vous pouvez en trouver sur Etsy. J’ai ajouté à ça des Bee wrap en trois tailles différentes (tissu recouvert de cire d’abeille) pour recouvrir les éventuels fruits, oignons, sandwichs, gâteaux…

Tapis de cuisson silicone

Dans le four, le papier sulfurisé a été remplacé par un tapis de cuisson, pratique et facile à laver.

Les gourdes

Monsieur ne peut se passer de son eau minérale en bouteille, incorruptible qu’il est, ça me désespère, il pense toujours que l’eau en bouteille est meilleure que l’eau du robinet, je pense que les deux ont leurs lacunes, et à choisir autant choisir la moins polluante (ici et là,mes articles sur le charbon Binchotan et perles céramique pour retirer le goût « bizarre » de l’eau). Ma fille a deux gourdes ; une en métal isotherme qui reste dans son lit pour la nuit et une autre en plastique et qui contient un charbon Binchotan et qu’elle trimballe dans son sac d’école. J’ai également une isotherme avec infuseur de la marque Monbento pour le travail, et la même que ma fille avec un charbon pour le sport, au niveau déchet, ça réduit considérablement l’addition. Plus qu’à convertir Mister Lov’…

Achat local et fait maison

 

Dans cet article, je vous disais que je n’avais pas de magasin vrac près de chez moi, mais que du coup, je consommais local grâce à l’AMAP et Locavor. Les fruits et légumes de supermarché sont souvent emballés, et comble de l’ironie, c’est que les bio le sont quasi systématiquent. Donc je consomme responsable et zéro déchet. Ca demande du temps en cuisine et de l’organisation (que je n’ai pas toujours) mais ça vaut le coup.

Voilà où j’en suis au niveau de mes déchets dans ma cuisine, j’achète encore quelques produits emballés car je peux difficilement faire autrement, et j’aimerai éliminer éponge (j’avoue que le tawashi ne me plait pas), et les essuie tout (qui finissent usagés dans le poêle à bois).

Tous ces gestes zéro déchet sont assez faciles à mettre en place, ils demandent peu de contraintes, et peuvent, au contraire, être une amélioration du quotidien.

Et vous vous en êtes où?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.