Lifestyle

A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ? Lecture

by Floriane / 2 mois ago
A qui ferais-je de la peine si j'étais moi même ?

 

Il y a quelques temps, je vous disais que j’allais faire ici plus de petits points lecture (oui, ça fait déjà un gros moment que j’en parle), simplement parce que j’adore lire et deuxièmement parce que je suis devenue ambassadrice de vivez mieux pocket qui propose des livres de développement personnel, de bien-être… J’en ai quelques uns d’avance et comme vous l’avez compris je suis méga en retard pour les lire, mais je vais remédier à cela. En attendant, je peux déjà vous parler du livre « A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ? » de Jacques Salomé qui est le premier de ma sélection et que j’ai donc terminé.

Ne sait-on jamais posé cette question à un moment donné de la vie ?  Cette envie irrésistible d’être soi-même face à des proches, un patron , des collègues… évidemment je ne parle pas de manquer de respect, de dire tout et n’importe quoi, juste assumer qui nous sommes et ne plus se laisser brider par nos autosaboteurs.

Comment renoncer à nos autosaboteurs ?

Jacques Salomé dans ce livre nous montre que nous avons tous des autosaboteurs, ce sont ces voix intérieures qui nous contraignent à avoir tel comportement (qui peuvent réellement nous bouffer), l’auteur nous les décrit avec son expérience de psychosociologue et des exemples bien concrets.

Je ne suis pas une habituée du développement personnel, je ne vous ai exposé que deux livres ici et ici de Fréderique Giordano, qui étaient présentés comme des romans, une jolie histoire qui nous fait prendre conscience de certaines choses sans réellement entrer en « profondeur ». Ici, l’auteur à coup d’anecdotes, et d’expériences pro nous fait entrer dans le vif du sujet sans détour. Chaque autosaboteur est décrit avec finesse et discernement, et débouche sur une ouverture pour lâcher prise et s’en débarrasser.

Pour autant, le livre ne nous guérit pas de nos autosaboteurs (si un livre fait un jour ce genre de miracle, je prends), il fait prendre conscience, ce qui est déjà un premier pas, il faut derrière savoir mettre en oeuvre cette « meilleure » version de nous même en se dépassant (pas une mince affaire n’est ce pas?)

Mon avis

Ce livre est donc très bien écrit, les exemples concrets nous permettent de faire un réel parallèle avec notre propre expérience. Je pense qu’une deuxième lecture s’impose, à l’aide d’un stabilo, ou d’un carnet pour répertorier ses autosaboteurs qui nous empoissonnent, et pouvoir travailler dessus au fur et à mesure. C’est à force de persévérance qu’on arrive réellement à être nous même, pour notre bonheur et celui des autres et, finalement à qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ?

Vous pouvez retrouver le livre ici.

Et vous, vous avez déjà lu à qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même?  Qu’en pensez-vous?

Floriane

Adepte des produits bio, de mode éthique et de bien-être, j'aime partager mes chouettes découvertes.

Vous pourriez aimer aussi

One comment on “A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ? Lecture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.